L’impact des fibres sur la glycémie

Présentation de quelques éléments d’une séance de TP du BTS diététique concernant l’impact des fibres sur la glycémie.

Objectif de la séance

Vérifier si les conseils diététiques avaient un réel impact sur la glycémie

Au cours de la séance la glycémie des étudiants avant et après la collation a été relevée par notre infirmière scolaire Mélanie BOURRIRE. Elle a aussi répondu aux questions des élèves.
La préparation de la collation, des choux à la crème, est réalisée avec :

  • de la farine de châtaigne
  • de la farine de blé T60
  • de la farine de seigle T110
  • de la farine blanche T55

La quantité de sucre à également fait l’objet de plusieurs dosages.
Entre la prise de la première glycémie et la deuxième il s’est écoulé 2 heures sans consommation alimentaire.
Attention il faut bien sûr tenir compte des variabilités individuelles !

Conclusion

La composition des farines est très importante. Plus elles sont riches en fibres moins la glycémie augmente.
On peut constater que les choux à la crème réalisés avec de la farine complète, très riches en fibres (seigle T110 et châtaigne) entrainent une augmentation beaucoup plus lente de la glycémie.
Cela est très intéressant pour les patients diabétiques car nous souhaitons, via l’alimentation, réduire au maximum le pic hyperglycémique post prandiale.
Une alimentation riche en fibres pourrait donc faciliter l’équilibre glycémique chez le patient diabétique. Cela met en évidence l’importance de consommer des fibres. Les RNP (Recommandations Nutritionnelles pour la Population) sont de 25 à 30 g de fibres par jour et à titre d’exemple, la farine de seigle T110 en contient environ 13 g pour 100 g de farine.
Les résultats sont présentés dans la figure ci-dessous.

0 commentaires